Menu
Menu

La bombe, Alcante, Bollée & Rodier

Cette BD est un mastodonte (472 pages, un travail colossal), il n’en fallait pas moins pour traiter un sujet aussi complexe que la création de la première bombe nucléaire de l’histoire…

À la base il s’agissait pour les États-Unis de posséder une arme de dissuasion massive face à l’Allemagne nazie, être les premiers pour contrecarrer les plans d’Hitler en quelque sorte et l’empêcher de s’en servir (s’il arrivait à créer sa propre bombe nucléaire).

Mais vous le verrez si vous osez vous plonger dans ce volume dense et forcément oppressant : il y a beaucoup à dire !

Son ombre malsaine semble planer sur le monde depuis la nuit des temps, comme si l’uranium, ici personnifié, attendait patiemment son heure pour agir…

Sont ainsi traités : les faits historiques, les parcours des principaux protagonistes (scientifiques, militaires, politiciens…), l’aspect scientifique, social, politique et économique… Absolument tout tient dans ce volume !

Les personnages sont très travaillés, physiquement, intellectuellement et psychologiquement, la narration – sur un scénario d’Alcante et Bollée – est quasi celle d’un roman.

Tout est parfaitement compréhensible et détaillé même lorsque cela touche aux sciences physiques.

L’illustration en noir et blanc de Denis Rodier est assez logique, à vrai dire tout me semble absolument cohérent.

C’est effrayant mais passionnant !

Sorti en 2020, ce roman graphique tient lieu de véritable document historique et de témoignage.

Évidemment, je pense au Japon, première victime de cette horreur que rien ne devrait jamais justifier, il y a quelques jours (les 6 et 9 août) on commémorait la 76ème année des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki… 

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : L’incroyable histoire vraie de l’arme la plus effroyable jamais créée.

Le 6 août 1945, une bombe atomique ravage Hiroshima. Des dizaines de milliers de personnes sont instantanément pulvérisées. Et le monde entier découvre, horrifié, l’existence de la bombe atomique, première arme de destruction massive. Mais dans quel contexte, comment et par qui cet instrument de mort a-t-il pu être développé ?

Véritable saga de 450 pages, ce roman graphique raconte les coulisses et les personnages-clés de cet événement historique qui, en 2020, commémore son 75e anniversaire. Des mines d’uranium du Katanga jusqu’au Japon, en passant par l’Allemagne, la Norvège, l’URSS et le Nouveau-Mexique, c’est une succession de faits incroyables mais vrais qui se sont ainsi déroulés.

Tous ceux-ci sont ici racontés à hauteur d’hommes : qu’ils soient décideurs politiques (Roosevelt, Truman), scientifiques passés à la postérité (Einstein, Oppenheimer, Fermi…) ou acteurs majeurs demeurés méconnus, tels Leó Szilàrd (le personnage principal de cet album, un scientifique qui remua ciel et terre pour que les USA développent la bombe, puis fit l’impossible pour qu’ils ne l’utilisent jamais), Ebb Cade (un ouvrier afro-américain auquel on injecta à son insu du plutonium pour en étudier l’effet sur la santé) ou Leslie Groves (le général qui dirigea d’une main de fer le Projet Manhattan) – sans oublier, bien sûr, les habitants et la ville d’Hiroshima, reconstituée dans La Bombe de manière authentique.

Extrêmement documenté mais avant tout passionnant, comparable en cela à la série TV Chernobyl, cet ouvrage s’impose déjà comme le livre de référence sur l’histoire de la bombe atomique.

Étiquettes : , , , ,