Menu
Menu

A silent voice, Yoshitoki Oima

Grâce à ma fille, j’ai découvert les 7 tomes de ce manga qui met en scène la différence, le harcèlement à l’école et l’handicap d’une façon belle et sensible.

Ici il s’agit d’un groupe de jeunes étudiants que l’on va suivre sur plusieurs années avec notamment les personnages principaux de Shoya et Shoko.

Shoko est une jeune fille sourde qui doit composer avec son handicap notamment dans ses relations aux autres à l’école.

Shoya est un garçon un peu arrogant, qui va glisser sans même s’en rendre compte dans le harcèlement. Il va aller trop loin, mais en faisant cela il va aussi perdre le peu d’amis qu’il avait et être à son tour exclu.

Shoko, meurtrie, finit par changer d’école pour ne plus être l’objet des brimades de ses camarades de classe.

Les années passent, les vies des uns et des autres ont été bouleversées, jusqu’au jour où Shoya, qui ressent une profonde culpabilité, décide de retrouver Shoko pour se dédouaner du passé…

La suite est à découvrir entre les pages…

Si le manga a déjà été adapté en anime (Silent voice sorti en 2018), il est à présent disponible depuis ce mois de juin en roman à découvrir aux Éditions Lumen.

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable… Un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap de manière juste et touchante !

A Silent Voice, Yoshitoki Oima

Étiquettes : , ,