Menu
Menu

Les coeurs pleins, Lauriane Bordenave

Ce livre de Lauriane Bordenave explore le chemin de la perte à travers l’histoire personnelle de son héroïne, Lila, qui a perdu sa mère lorsqu’elle était adolescente.

Pourquoi cette perte revient-elle sur le devant de la scène si longtemps après (15 années) ? Quel est l’élément déclencheur ?

Lila suit des études en neurochirurgie, elle est en stage à Lariboisière lorsque surviennent des « troubles » dont elle n’arrive pas à déterminer la teneur.

Un sentiment diffus l’enveloppe et lui fait repenser à cette triste période de sa vie, à l’époque tout s’est passé si vite… A-t-elle jamais pu faire son deuil ? Si tant est qu’on puisse le faire un jour…

Sa mère aurait-elle pu passer les dernières minutes de sa vie ici même, dans cet hôpital où elle est en interne ? 

L’histoire continue de s’écrire, il va falloir retourner sur les traces de cette mère partie trop vite…

Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas dévoiler toute l’histoire.

J’ai aimé cette écriture fluide et qui dit les choses avec simplicité, c’est une belle histoire qui donne envie de serrer contre nous les êtres chers qui accompagnent nos vies.

Au-delà de ça, il y a une vraie réflexion sur la transmission, ce qu’on laisse de nous au sens strict et figuré mais aussi à qui on le transmet.

Très touchée.

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Lila, vingt-cinq ans, est interne en neurochirurgie. Au cours de son stage à Lariboisière, un grand hôpital parisien,  elle découvre par hasard les circonstances réelles de la mort de sa mère, Marianne, lorsqu’elle était adolescente. Presque  quinze ans ont passé, et la jeune fille commence enfin son  deuil. Elle part faire le tour de la France, le temps d’un été,  pour rencontrer sa famille et se faire raconter Marianne.

Roman intimiste et universel sur le don d’organes et le traumatisme qu’il peut provoquer, Les cœurs pleins tissent  l’histoire d’un deuil et de la transmission familiale.

Étiquettes : ,