Menu
Menu

Le Corps est un vêtement que l’on quitte, Éric Liberge

Julien, un jeune rugbyman venu passer une sélection à Bordeaux et victime d’un accident sur le terrain. Inconscient, il va être transporté d’urgence dans l’hôpital où travaille son père chirurgien et vivre une EMI, une Expérience de Mort Imminente…

Un phénomène qui nous est parfois rapporté par ceux qui reviennent à la vie après un accident, une  brutale perte de conscience : un tunnel, une lumière aveuglante, des êtres de lumière, parfois des proches disparus… 

Cette expérience va bouleverser la vie de Julien et mettre en lumière un lourd secret de famille que ses parents lui ont toujours caché.

Son père va tout faire pour effacer les souvenirs de l’EMI et empêcher son fils de rejouer au rugby (une passion qu’il ne partage pas avec son fils…).

Médiumnité, EMI, secret de famille composent le paysage de cette bande dessinée puissante avec en toile de fond Bordeaux, Paris, une exposition de Jérôme Bosch – peintre néerlandais du XVe siècle – (ses toiles ressemblent étrangement aux descriptions relatées par les personnes victimes d’EMI) ou plus terre à terre, l’univers hospitalier.

Le trait d’Éric Liberge est très réaliste, incisif, vif, il aime jouer avec les mouvements de ses personnages (scènes de rugby… ).  Ce roman graphique est sur le fil du fantastique, j’ai aimé me promener à Bordeaux, Paris et ailleurs… Il est à la fois très sombre et lumineux selon les moments.

Le scénario nous transporte littéralement !

L’EMI est un sujet vraiment très intéressant : elle est rapportée plus ou moins de la même façon que l’on soit en Inde, en France… ou même à d’autres époques, comme les peintures de Bosch semblent le suggérer.

C’est un très bel album, avec des tableaux hauts en couleurs en dernière partie d’ouvrage qui se disputent aux bulles en bichromie des premières pages…

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Approcher la mort. Découvrir la vérité.

À 15 ans, alors qu’il intègre le prestigieux club de rugby de Bordeaux, Julien voit son avenir devant lui tout tracé : il sera rugbyman professionnel. Mais une violente chute au cours d’un match lui fait perdre connaissance et vivre une expérience de mort imminente (EMI : sensation de décorporation suivie d’un état modifié de conscience, parfois consécutive à un état de mort clinique) qui le met sur la piste d’un lourd secret de famille. Revenu de cette expérience bouleversante aux frontières de la vie, il demande à ses proches qui est l’homme qui l’a accueilli au seuil de la mort. Ce dernier dit s’appeler Paul et lui livre un glaçant secret de famille. Entre l’incrédulité des soignants, qui ne voient là qu’un simple épisode hallucinatoire, et le violent déni que ses proches lui opposent, Julien entreprend de soulever une chape de plomb que son père – tyran domestique – maintenait hermétiquement fermée sur le clan familial depuis des années. Lorsque l’Invisible frappe à notre porte il a le pouvoir de faire éclater la vérité, nous rendre notre intégrité et nous réinventer.

En associant habilement le drame familial à la thématique des expériences de mort imminente, Eric Liberge signe en solo un puissant et passionnant récit. Une fiction dans laquelle les recherches pointues sur les effets médicaux et psychanalytiques des EMI servent une histoire captivante.

Étiquettes : , ,