Menu
Menu

Ceux qu’on oublie, Chloé Lume

Je suis agréablement surprise car je ne connaissais pas les Éditions Leha et ce premier roman a été plaisant à lire, il est bien écrit et l’intrigue se tient.

Même s’il s’adresse à un public jeune (jeunes adultes, ados), j’aime piocher dans la littérature jeunesse de temps en temps.

Cela me permet de partager ainsi mes lectures et avis avec ma fille ado, et ce roman, je le sais déjà va beaucoup lui plaire (elle en fera certainement la chronique sur son blog personnel).

On a souvent tendance à sous-évaluer la littérature jeunesse. Personnellement je lis absolument de tout, et ce n’est pas une catégorie qui va ou non influencer ma lecture, mais plutôt une quatrième de couverture bien écrite, une écriture fluide et sans incohérence.

Ici, j’ai été facilement happée par l’histoire et je suis venue à bout de ses 404 pages avec un plaisir de lecture non feint (en tenant compte de son public cible : il est effectivement dans la lignée des sagas dystopiques que l’on connait… cela ne peut être qu’un bon présage pour la suite) puis c’est un premier roman alors j’imagine que Chloé Lume va encore peaufiner son écriture.

Finalement, cette histoire d’amitié peu commune aborde sous le travers du récit fantastique les différents problèmes d’inégalité auxquels peuvent être confrontés, dans la vie réelle, nos adolescents.

Il est aussi question de faire des choix et de l’implication que cela peut avoir : pas facile justement à un âge où on a des difficultés à se positionner par rapport aux autres, à affirmer sa propre personnalité.

Et puis Chloé Lume réussit à créer une vraie intrigue, du suspens : je suis pour ma part certaine que les jeunes lecteurs n’oublieront pas cette lecture…

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Esther et Louis vivent une ville morne, que personne ne peut quitter.

Seule exception : les jeunes qui s’en vont combattre lorsqu’ils atteignent dix-sept ans, pour une guerre lointaine et invisible. Et ceux-là ne reviennent pas.

Esther approche de l’âge fatidique. Elle est prête à tout risquer pour échapper à ce destin imposé.

Non-voyant, Louis sera exempté. Cela ne l’empêche pas de rêver à d’autres horizons.

Le jour où Esther vient rompre sa solitude, il décide de la suivre dans une quête qui remet en question tout ce qu’ils croyaient savoir : pourquoi la rocade demeure-t-elle déserte malgré les bruits de voiture qui y roulent ? Qui sont ces gens dont ils surprennent la conversation répétitive dans des maisons pourtant vides ? Pourquoi ceux partis à la guerre semblent s’effacer des mémoires ?

Il ne suffit pas de vouloir s’enfuir pour que la ville les laisse partir… Et l’unique porte de sortie risque de les mener bien plus loin que prévu.

Dans un monde inconnu.

Étiquettes : , ,