Menu
Menu

L’examen, Sylvain Neuvel

IA, moralité, immigration, bien et mal : un monde futur bouleversé par des dogmes arbitraires et inhumains.

Un roman d’anticipation court, qui se lit comme une nouvelle : peu de pages c’est vrai mais alors c’est percutant !

Tout se joue pendant le temps imparti à ce fichu examen que doit passer Idir, ressortissant iranien en quête de la nationalité britannique pour lui et sa famille.

Ça m’a fait penser à Divergente car les candidats à l’immigration britannique doivent passer un test, une simulation, qui, ils ne le savent pas encore, est en réalité une expérience de réalité virtuelle.

Dans ce Londres du futur, on juge les candidats potentiels à l’immigration en fonction de leurs réactions et décisions prises pendant la simulation, ils obtiennent un certain nombre de points qui peuvent leur permettre d’obtenir (ou pas) le précieux sésame.

Pour cela ils vont devoir se confronter à un événement particulièrement traumatique (je ne vous dis pas lequel) et y réagir selon finalement une certaine « norme »..

Bon en disant cela je  me rends compte que je dévoile déjà beaucoup de l’intrigue, personnellement j’ai bien aimé ne pas le savoir au départ justement car on est pris dans le texte comme il vient sans savoir.

C’est cruel, complètement immoral et ça laisse un goût amer.

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Grande-Bretagne, dans un futur proche. Vingt-cinq questions, vingt-cinq chances pour Idir, qui a fui l’Iran avec sa famille, d’impressionner l’examinateur et de décrocher la très convoitée nationalité britannique. Idir est confiant, il connaît bien son pays d’accueil, il y est parfaitement intégré.
Mais au centre d’examen, ce jour-là, rien ne se passe comme prévu. Au bout de quelques minutes, le test prend une tournure sinistre ; pour Idir il n’est plus question de nationalité, mais de vie ou de mort.

Étiquettes : ,