Menu
Menu

Chambre 128, Cathy Bonidan

Remonter le fil de l’écriture

Un manuscrit oublié dans une chambre d’hôtel va entraîner une série de rencontres et de réactions en chaîne.

L’écriture a un super pouvoir (si vous l’ignoriez encore…) celui de connecter auteur, lecteurs, de leur permettre de se réunir autour des mêmes émotions, vibrations, d’éprouver la rage, l’amour ou encore l’admiration…

Mais parfois, les surprises de la vie font que ça va encore au-delà !

Anne-Lise va voir à son tour sa vie bouleversée.

Elle va retrouver l’auteur du manuscrit égaré, à vrai dire celui-ci n’espérait même plus le revoir un jour… En effet ce n’est pas lui qui l’a laissé dans cet hôtel.

Comment s’est-il retrouvé là ? Quel cheminement a permis ce petit miracle : que le texte retourne à son auteur après tant d’années ?

Elle va démêler « les histoires de cette histoire », partir à la recherche de ses lecteurs inconnus qui ont parfois apporté leurs touches personnelles en complétant le récit inachevé.

C’est un roman qui se lit (qui lie aussi !) avec une grande facilité, il se développe sous forme de missives que s’envoient les uns les autres. Il est un peu feel-good sur les bords et je dois dire qu’avec cette rentrée un peu chamboulée, ça ne peut pas faire de mal !

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Un roman peut parfois changer une vie.

Quand Anne-Lise réserve la chambre 128 de l’hôtel Beau Rivage pour de courtes vacances en Bretagne, elle ne sait pas encore que ce séjour va transformer son existence. Elle y découvre un manuscrit qu’elle décide de réexpédier à son auteur. La réponse en retour la stupéfie au point de vouloir remonter la trace de tous ceux qui ont eu ce livre entre les mains. Contre toute attente, histoires d’amour et secrets intimes surgissent.

Chambre 128 -citation

Étiquettes : ,