Menu
Menu

Les Innocents, Michael Crummey

❄ L’innocence à l’épreuve du temps et de ces vicissitudes… 

C’est un roman qui « se regarde », car les paysages décrits par Michael Crummey et que l’on imagine à la lecture sont absolument grandioses… Cela m’a fait penser aux grands romans d’aventures que je lisais enfant… (Jack London !).

On entre ici également dans le domaine des superstitions : mais si tout est image, leur signification première peut aussi nous échapper…

Nous sommes au début du 19ème siècle, Evered et Ada viennent de perdre coup sur coup, soeur, mère et père : ils vont devoir apprendre à survivre seuls dans un environnement difficile pour ne pas dire hostile. C’est pourtant le seul qu’ils connaissent, n’ayant jamais quitté leur anse, ni même fréquenté d’autres personnes (autre que l’accoucheuse de leur mère venue à ces occasions uniques)…

Au fil des pages, s’installe un quotidien aux confins de la civilisation, un monde pris dans les glaces la plupart du temps : nos deux Robinson Crusoé vivent ainsi au rythme des ravitaillements semestriels de L’Espérance ou de la saison de pêche.

Le froid est implacable, le temps qui s’écoule, immuable, et les deux innocents vont apprendre, survivre, grandir…

Mais on le pressent, si tout est nimbé d’une fine pellicule blanche, symbole d’une certaine pureté originelle, tout ce devenir peut s’avérer terrible à l’épreuve du temps.

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Quelque part sur l’île de Terre-Neuve, une fascinante histoire de survie entre enfer et paradis.

Evered et Ada sont encore des enfants quand leurs parents sont emportés par la maladie, les laissant seuls dans l’anse isolée où la famille a toujours vécu. Livrés aux caprices d’une nature tour à tour généreuse et hostile, le frère et la soeur, qui ignorent tout du monde, vont tenter de survivre, suspendus à la venue de L’Espérance qui rythme leur existence autant que les saisons. Au fil des années qui les voient traverser le pire, ils restent unis par l’inébranlable loyauté qui les attache l’un à l’autre. Mais avec l’âge s’épanouit le mystère de leur propre nature, qui pourrait bien avoir raison de leur indéfectible lien…

Un roman initiatique sublime et féroce, dont les héros sont déchirants d’humanité.